Frédéric Fourdinier

Boulogne-sur-Mer (France), 1976

Frédéric Fourdinier vit et travaille à Bruxelles (Belgique) et Oppède (France). Regenaration (2015), un regard porté sur la région de Jerada où, suite à la fermeture de la mine, une exploitation clandestine s’est mis en place dans des conditions de travail précaires et dangereuses, de part ce drame social et humain le paysage de Jerada subit des changements environnementaux sérieux où l’écosystème et surtout le milieu forestier risque de disparaître pour laisser place à une désertification. Cette installation propose un point de vue, un constat sur cette région, mais tente d’emmener le visiteur vers des réflexions et visions diverses en le plongeant dans une lumière verte ayant une symbolique très différentes selon les cultures, les religions, les pays, les peuples de partle du carbonifère (anthracite) et vestiges des forêts actuelles, une sorte d’archéologie du futur…  un sujet tout a fait transposable dans diverses régions du globe.
« Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent »   Châteaubrillant En 2003, Fréderic Fourdinier est diplômé de l’ École Nationale Supérieure des Arts Visuels de La Cambre à Bruxelles. Il développe depuis quelques années un travail plastique qui se nourrit des questions liées à l’expérience individuelle et collective de la nature.

Fourdinier