Charles Cako Boussion

Biarritz (France), 1925

À la suite d’un accident du travail, Charles Boussion doit cesser son activité de voyageur de commerce. Pour l’aider à ne pas rester inactif, sa femme lui offre des crayons de couleur. En autodidacte, il se met à dessiner et à écrire de la poésie. Ornements, entrelacs, décors foisonnants encadrent des portraits de tsars et tsarines, des personnages issus de son imaginaire. Son langage pictural s’inspire des miniatures orientales, des icônes russes, de l’orfèvrerie mauresque et des enluminures irlandaises qui peuvent être lues dans un contexte métaphysique

2098963703