Chaïbia Talal

Chatou (El-Jadida, Maroc), 1929 - Casablanca, 2004

Chaïbia a grandi à la campagne. Elle se marie à l’âge de 13 ans et fut à la fois veuve et mère de famille à l’âge de 15 ans. « Rien ne me destinait à la peinture, déclarait-elle, si ce n’est ce rêve que je fis à l’âge de 25 ans et qui me disait : Lève-toi et peint. » C’est son fils, Lhoucine, qui l’aida à réaliser son rêve et l’encouragea dans la voie de la peinture. Ainsi, Chaïbia peignit ses premières toiles et dévoila sa peinture libre qu’on a coutume de dire « naïve ». Découvertes par les amis peintres de son fils, ses peintures firent bientôt le tour du Maroc mais surtout celui de l’Europe où l’art naïf n’avait plus besoin d’être défendu. De 1966 à 1980, Chaïbia s’exposa à Paris, Copenhague, Ibiza, Menton, Rotterdam et d’autres capitales. Ses tableaux, alimentent les collections d’états et les plus grandes collections privées dont celle du roi du Maroc. En mai 2003, elle reçoit à Paris la médaille d’or de la Société académique d’éducation et d’encouragement « Arts Sciences Lettres ».

chaita_Layer 1