Abdelila Mhattam

Oujda (Maroc), 1997

Abdelilah Mhattam utilise l’iPhonographie, consistant à réaliser et à retoucher des images sur un iPhone. Par une série de photographies réalisée dans l’atelier de l’artiste Ahmed Mattougui à Nador, il fait échos dans la galerie d’art à Oujda aux peintures de cet artiste pionnier de la région de l’Oriental. Deux univers se côtoient et dialoguent : Ahmed Mattougui devient le sujet de cette série, il est représenté dans son environnement immédiat, dans son atelier, dans son café et dans son quartier. Il s’agit aussi d’un dialogue intergénérationnel : Ahmed Mattouggui avoisine les quatre-vingt ans alors que le jeune Mhattam a à peine dix-huit ans.

mhattam abdelilah enfants